Aller au contenu | Aller au menu principal| Aller au sous menu | Aller au menu "A votre service" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Lignan sur Orb

Menu principal

Recherche

Actualités

AccueilActualitésDes livres... comme des gourmandises-Juillet 2017

Imprimer

Des livres... comme des gourmandises-Juillet 2017

Publié le 5 juillet 2017
Thème : Vie culturelle
Découvrez les coups de cœur de la médiathèque Albertine Sarrazin pour ce mois-ci !

Chaque mois, la médiathèque vous propose une sélection de nouveaux livres afin de vous donner envie de céder au plaisir gourmand de la lecture. Il y en aura pour tous les goûts : des romans du terroir, d’amour, d’aventure, philosophiques, des polars, de la science-fiction, du documentaire, des biographies, des témoignages et des bandes dessinées ! La liste n’est bien sûr pas exhaustive, il ne s’agit là que de quelques exemples, histoire de vous ouvrir l’appétit.



Roman :

Jimfish / Christopher Hope - Piranha, 2017

Qui est ce gamin à l’étrange apparence que, par un beau jour de 1984, le vieux capitaine d’un caboteur ramène dans ses filets à port Pallid sur l’océan indien ? Le chef de la police locale, seigneur blanc, décide : il est d’une race à part et il se nommera Jimfish. Ainsi commence l’extraordinaire destin d’un Candide de la fin de l’apartheid. Épopée picaresque de l’enfant devenu jeune homme qui, accompagné de Malala le Soviet, jardinier noir, autodidacte et philosophe, veut voir le monde pour trouver le bon côté de l’Histoire. Battu, torturé, riche, pauvre, jouisseur, Jimfish assiste, prend part même aux massacres, révolutions, turpitudes et atrocités du monde postmoderne. Toujours au bon endroit, au bon moment, il fait le mal ou le subit, le cœur sur la main. Jusqu’au jour où il apprend que Nelson Mandela est intronisé président de la toute jeune nation arc-en-ciel qui est, les journaux le disent, du bon côté de l’Histoire.

Policier :

Monteperdido / Augustin Martinez - Actes Sud, 2017

Monteperdido : un village de montagne acculé contre les plus hauts pics des Pyrénées. Des routes sinueuses, impraticables en hiver, des congères, des rivières qui débordent. Quelques familles, souvent coupées du monde, des sangliers et des chevreuils dans les forêts de peupliers et de pins noirs. C’est là que disparaissent un jour deux fillettes de onze ans qui, comme tous les soirs, traversaient la pinède de retour du collège. Malgré la mobilisation exemplaire du village, on n’a jamais retrouvé leurs traces. Cinq ans plus tard, au fond d’un ravin, une voiture accidentée et le cadavre d’un homme. À ses côtés, une adolescente désorientée mais vivante : Ana, une des fillettes disparues. Si l’autre est toujours en vie, le temps presse. Qui se cache derrière cet enlèvement ? Deux inspecteurs de Madrid viennent rouvrir l’enquête mais se heurtent à l’hostilité des habitants qui chassent en meute, faisant front contre l’élément exogène, prêts à lutter jusqu’à la mort pour cacher leurs terrifiants secrets. Il apparaît pourtant qu’Ana connaît son ravisseur. Est-ce uniquement la peur et la proximité de son bourreau qui la musellent ? Comment comprendre la troublante triangulation qui s’est jouée pendant cinq ans dans le sous-sol exigu d’un refuge de montagne ? Un roman puissant, âpre et vertigineux à l’image de son saisissant décor.

Essai :

Deux idées de bonheur / Luis Sepulveda - Métailié, 2016

Ce texte est né d’une conversation entre deux hommes venus d’horizons et de pays différents, l’écrivain chilien Luis Sepúlveda et le gastronome italien Carlo Petrini, défenseur du slow food et du “manger local”. De l’Amazonie au cœur de l’Afrique, de l’expérience amère de l’exil à la communion collective de Terra Madre, les souvenirs et pensées de ces deux auteurs d’exception tissent une conversation qui passe en revue l’actualité et la littérature, la gastronomie et la politique, la défense de la nature et de la tradition. Rencontres, récits, histoires de grands leaders et de petits héros du quotidien, Petrini et Sepúlveda nous entraînent à leur suite dans cette quête du droit au plaisir qui est aujourd’hui le plus révolutionnaire, le plus démocratique, le plus humain des objectifs. Avec cependant la lenteur et la sagesse de l’escargot. Parce que nous aussi nous pouvons cesser de courir vers une destination inconnue, et recommencer pleinement à exister.

Documentaire :

Dans les coulisses de la loi / Noelle Herrenschmidt - La Martinière, 2016

De 2010 à 2016, la reporter-aquarelliste Noëlle Herrenschmidt, familière de l’univers judiciaire, s’est plongée dans les coulisses de la loi. Comment s’élabore la loi en France, depuis sa conception dans les cabinets ministériels jusqu’au Journal officiel, en passant par Matignon, le Conseil d’État, l’Élysée avec le Conseil des ministres, le Parlement, le Conseil constitutionnel. Suivant la vie quotidienne de ces lieux, le jour et parfois la nuit, ce reportage en direct donne à voir ou à entendre tous ceux, petits ou grands, inconnus ou célèbres qui participent à cette mission, depuis l’agent d’entretien jusqu’au Président de la République.


Biographie :

Eric-Emmanuel Schmitt : Plus tard, je serais un enfant / Catherine Lalanne - Bayard, 2017

Pour la première fois, Eric-Emmanuel Schmitt se confie et évoque son enfance avec une émouvante sincérité, ses vocations multiples, sa vie… Qui était le petit Eric-Emmanuel à Lyon, dans les années 60 ? Quelles histoires avait-il déjà en tête ? Ce livre permet de découvrir ses années de formation, son milieu, ses rêves, ses regrets… Ses nombreuses confidences sur sa vie, ses valeurs, ses multiples activités, le sens qu’il donne à l’existence, à l’art, font le prix de ce livre exceptionnel. Ses très nombreux lecteurs dévoreront les différents chapitres de ce livre pour entrer dans l’intimité de leur auteur. Cet ouvrage permet de faire connaissance avec un écrivain, dramaturge, philosophe, bien différent des clichés que certains peuvent avoir sur lui. Et bien plus surprenant.


Témoignage :

J’y pense et puis j’oublie / Annie-Claude Nakau - Slaktine & Cie, 2017

Depuis qu’elle a quarante-cinq ans, Annie-Claude Nakau souffre de troubles de la vision. De consultations en analyses, les médecins finissent par diagnostiquer un syndrome de Benson, variante rare d’Alzheimer, qui affecte la vue mais préserve par intermittence lucidité et raisonnement. Annie-Claude décrit la progression de la maladie.



Bande-dessinée :

Le géant et l’effeuilleuse / Laurent Galandon - Grand angle, 2016 - (La parole du muet ; 1)

Parce qu’il se sent mal aimé dans sa famille, Célestin quitte sa province pour la Capitale où il espère bien réaliser son rêve d’enfance : faire du cinéma ! Mais lorsqu’on n’est qu’un obscur clerc de notaire, sans référence ni connaissances, un tel projet s’avère ardu. Malgré les conseils de son ami, Anatole Fortevoix, ancien bonimenteur, aujourd’hui directeur d’une salle de cinéma, qui l’incite vivement à retourner œuvrer dans l’office notarial paternel, Célestin trouve une place d’assistant décorateur dans un studio. Un premier pas qui galvanise suffisamment l’apprenti réalisateur pour que, de rencontres inattendues en situations burlesques, il s’engage sur des chemins de traverse, bien décidé à transformer son rêve en réalité…

En jeunesse :

Album :

P’tit Loup est poli / Orianne Lallemand - Auzou, 2016 * Titre général : P’tit Loup

P’tit Loup rend visite à sa cousine Louna. Si les deux louveteaux s’amusent beaucoup, ils en oublient tout de même la politesse... Mais Maman est là pour leur rappeler, dans la bonne humeur, les mots magiques ! .

Roman enfants :

Le petit Réparateur d’insectes / Nastasia Rugani - L’école des loisirs, 2016

Quand ils ont une aile abîmée ou une patte cassée, les mouches et les scarabées ont grand besoin du Réparateur d’insectes. Il fait des merveilles avec son aiguille d’argent. Mais aujourd’hui, le Réparateur part à la retraite. Et c’est son fils, Noc, qui doit lui succéder. Il en est toujours allé ainsi : le métier de Réparateur d’insectes se transmet de père en fils. Sauf que l’aiguille d’argent semble ne pas vouloir de sa main hésitante, et Noc a très, très peur des insectes. Alors… qui pourra prendre soin d’eux ?


Roman ados :

Samedi 14 novembre / Vincent Villeminot - Sarbacane, 2016

B. était à la terrasse du café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s’en sort presque indemne. Hagard, il quitte l’hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d’un passager… Stupeur. Il reconnaît ce visage : il s’agit d’un des hommes qui ont tué, la veille. Alors que ses proches le recherchent dans une capitale meurtrie, B., sous le choc, décide de suivre l’assassin jusqu’à sa planque. Samedi 14 novembre est le récit du jour qui va suivre.



Documentaire :

J’apprend la natation / - Emanuelle Ousset - Milan, 2016

C’est le sport complet par excellence ! Ce livre décrit les étapes de l’apprentissage de la nage, de la respiration sous l’eau au plongeon.Ce livre décrit les premières leçons à la piscine : le premier contact avec l’eau, l’acquisition des gestes de la brasse... Pour mieux appréhender les étapes d’apprentissage, le livre s’organise en 5 parties :- les débuts : l’inscription, la découverte des lieux et du groupe ;- les règles : qu’elles soient règles de vie collective ou règles de conduite ;- l’équipement : décrit l’équipement adéquat pour pratiquer cette discipline ;- le jeu : les exercices de base abordés lors de la première année ;- les champions : à travers les exemples de compétitions ou de nageurs célèbres, l’enfant peut se projeter dans les progrès qu’il veut faire. À la fin de chaque partie, les "conseils du coach" abordent un ou deux points pratiques... en toute confiance. Un vrai bonus pédagogique.



Bande-dessinée :

Qinaya / Zidrou - Grand Angle, 2016. - *Titre général : L’adoption

L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite. Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

 

 Retour á la page précédente  Haut de page